Du lin dans le jardin ! Semer ses graines est un jeu d’enfant…

Comment
s’y prendre ?

Avant le semis – dans votre jardin ou dans 2 grandes jardinières d’au moins 20 cm de profondeur – il faut bien préparer la terre : arracher toutes les mauvaises herbes, la retourner, casser les mottes pour la rendre homogène et bien la ratisser pour qu’elle soit régulière et fine en surface. Le lin n’est pas exigeant, la terre du jardin ou de vos pots lui convient très bien, il n’est pas nécessaire de se procurer un terreau spécial.

Semez toutes les graines du sachet avec un espace identique entre elles, quitte à s’aider en traçant des lignes avec le doigt ! Vous pouvez également les semer à la volée. Recouvrez le semis d’un tout petit peu de terre (1 à 2 cm de terre maximum) et tassez délicatement avec la main, bien à plat.

Après une dizaine
de jours

De jeunes pousses de quelques centimètres apparaissent : il faudra patienter presque 2 mois pour obtenir les premières fleurs. Un lin qui fleurit le matin et dont les pétales, sous l’effet de la chaleur, tombent en début d’après-midi. D’autres fleurs apparaîtront le lendemain.

Dans les champs, le lin ne s’irrigue pas : seule l’eau de pluie suffit. Dans le cas présent, il faut s’assurer que la terre que vous utilisez ne soit pas trop sèche : vous pouvez l’humidifier avec un petit arrosage !

Pour les plus ambitieux, sachez qu’un hectare de lin européen = 900 kg de fils ou 3 750m2 de tissus ou 4 000 chemises ou 431 draps de lits ou 1 375 chaises en lin composite.

À vos plantations !